Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

lundi 18 décembre 2017 Bienvenue sur le site Web de l'ARID!
| Webmail | |Espace collaboratif| | Plan du site | Nous contacter |

Notre contact

S/C 2iE 01 BP 594 Ouagadougou 01

Burkina Faso

Tel : 226 50 41 26 36 Fax : 226 50 49 28 01

Email :

info@arid-afrique.org

Nos partenaires

- MAE
- FAO
- IPTRID
- KIT - PAYS BAS
- CIID
- AFEID
- GWP
- CTA
- 2IE
- BAD
- CEDEAO
- UA
- GTZ
- PNUD
- BCEAO
- UEMOA
- Coopération SUISSE
- Banque Mondiale

 
En bref:
Avis de Recrutement

Le forum de haut niveau sur l’irrigation au Sahel s’est tenu du 30 octobre au 1er novembre 2013 à Dakar à l’invitation du gouvernement du Sénégal, du CILSS et de la Banque mondiale. Guidé par une forte volonté de relancer l’agriculture irriguée en Afrique de l’Ouest et au Sahel, ce forum a débouché sur un appel sur l’augmentation des investissements en matière d’hydraulique agricole pour passer de 400 000 ha aujourd’hui à 1000 000 ha d’ici à 2020. Cet appel lancé par les gouvernements des 6 pays sahéliens tous membres du CILSS (Sénégal, Burkina Faso, Mali, Niger, Mauritanie et Tchad) aux côtés des commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA, en présence de plusieurs organisations internationales dont la FAO, porte aujourd’hui le nom de « Déclaration de Dakar » et estime le coût total de cette initiative à plus de 7 milliards de dollars US, en tenant compte des mesures d’accompagnement nécessaires à la pérennisation des systèmes irrigués sous toutes ses formes. Suite au forum de Dakar, les partenaires ont convenu de réunir une Task force régionale pilotée par le CILSS et composée d’une grande diversité d’acteurs impliqués dans l’irrigation, ayant pour mission d’identifier les mesures les plus optimales à l’opérationnalisation de la déclaration de Dakar et de procéder à sa mise en œuvre pour une « ambition partagée pour une irrigation performante au Sahel ». L’ARID est membre de la task force. Le PARIIS/SIIP est le premier projet opérationnel de l’Initiative Irrigation en préparation dans les Etats et au niveau du CILSS et ses partenaires. Ce projet vise à répondre aux besoins concrets d’investissements des Etats, et assurer au niveau régional la qualité, l‘harmonisation et la replicabilité des solutions d’irrigation identifiées et mises en œuvre dans les Etats. Le PARIIS/SIIP est doté d’une allocation IDA de 25 millions USD par pays et de 23 millions USD au niveau régional soit un total 173 millions USD. Le projet est organisé autour de 3 composantes : (i) Composante A - Modernisation du cadre institutionnel, (ii) Composante B-Financement de solutions d’investissement dans l’irrigation, (iii) Composante C : Gestion des connaissances et coordination. L’ensemble du projet sera mis en œuvre à travers un processus itératif entre les trois composantes du projet. Toutes les activités seront mises en œuvre selon une approche harmonisée au niveau régional encadrant leur mise en œuvre en vue d’accroître leur impact et assurer leur replicabilité d’un pays à l’autre. Le projet dans son ensemble va remodeler l’approche de développement de l’irrigation dans la région par la mise en œuvre de solutions d’irrigation au profit des producteurs Sahéliens, et créer un environnement institutionnel propice à la mobilisation de financements par des effets de convergence autour de portefeuilles projets pays bénéficiant de la revue qualité et du plaidoyer régional. L’ARID, en tant qu’acteur clé de l’irrigation au niveau régional, avait déjà en 2007 attiré l’attention des bailleurs de fonds sur la nécessité de relance des financements de l’irrigation à travers l’appel de Ouagadougou. L’appel de Dakar suivi de la mise en place de la task force et de la mise en œuvre du PARIIS sonnent comme une réponse à l’appel de Ouagadougou. L’implication de l’ARID au succès du PARIIS est donc un devoir. Elle se doit de proposer des activités en lien avec son mandat pour l’atteinte des objectifs de l’Initiative Irrigation au Sahel en général et du PARIIS en particulier, notamment dans ses composantes A et C. Pour ce faire, les termes de référence ci dessous ont été élaborés afin de recruter un consultant qui proposera un ensemble d’activités à mettre en œuvre par l’ARID dans le cadre de l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel S2I.

PDF - 40.5 ko
TDRs recrutement consultant

 

 

Mot du président

L’Association Régionale pour l’Irrigation et le Drainage (ARID) est une Association Internationale Non Gouvernementale (ONG) scientifique et technique, à but non lucratif créée entre les acteurs et partenaires intervenant dans le domaine de l’Irrigation et du Drainage en (...) Suite...

Météo
Galérie photos
Nos liens