Burkina Faso

Organisations / Institutions

 

Le Ministère en charge de l’Eau, Hydraulique est le Ministère de l’Agriculture,
de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques
. Il a adopté
en 2004, une Politique Nationale de Développement durable de l’Agriculture
Irrigué qui est aujourd’hui le fil conducteur de toutes les interventions
dans le domaine.

La Structure qui s’occupe de l’hydraulique agricole est la Direction Générale du Génie Rural qui comprend les Directions
suivantes :

 

v    
La Direction des Infrastructures Hydro-
Agricoles (DIHA)
 : elle est chargée de :

  • contribuer à
    la mise en œuvre de la Politique Nationale de Développement Durable de l’Agriculture Irriguée ;
  • contribuer de
    concert avec les autres acteurs à toutes études visant à réorienter ou à
    mettre à jour la politique nationale en matière d’irrigation et
    d’aménagements hydro agricoles ;
  • assurer ou
    contribuer, en relation avec les services compétents à l’élaboration, au
    suivi et à l’application des normes de conception et de réalisation des
    ouvrages d’hydraulique à usage agricole, pastoral, halieutique et
    hydro-électrique ;
  • assurer en
    relation avec les services compétents, l’élaboration, le suivi,
    l’application de la législation, la réglementation et la normalisation en
    matière d’irrigation ;
  • assurer la
    coordination et la supervision de la mise en œuvre des programmes
    nationaux et plans d’actions de mobilisation des ressources en eau et
    d’aménagements hydro agricoles ;
  • apporter
    toute assistance aux collectivités locales et démembrements de l’Etat en
    matière de planification et de réalisation des projets hydro agricoles et
    en matière d’exploitation, d’entretien et de maintenance des ouvrages et
    infrastructures d’hydraulique agricole ;
  • assurer la
    maîtrise d’œuvre des études, travaux, infrastructures et équipements
    d’accompagnement, dans le cadre de la mobilisation des ressources en
    eau ;
  • assurer le
    suivi, le contrôle, les réceptions provisoires et définitives des études
    et travaux d’hydraulique agricole ;

 

v    
La Direction du Développement de l’Irrigation
(DDI) : elle est chargée de :

  • assurer la
    coordination de la mise en œuvre de la politique nationale en matière
    d’irrigation ;
  • élaborer les
    plans directeurs de développement de l’irrigation ;
  • promouvoir en
    relation avec les acteurs, l’organisation des usagers, pour la mise en
    place, l’exploitation, la gestion et la maintenance des ouvrages et
    équipements hydrauliques ;
  • promouvoir le
    développement des activités connexes de l’irrigation, notamment la
    conservation, le stockage, la transformation et la commercialisation des
    productions ;
  • participer à
    l’évaluation et le suivi des potentiels aménageables, irrigables, en terre
    et en eau, et leur adéquation avec la politique nationale ;
  • assurer le
    suivi et l’évaluation des performances de l’agriculture irriguée et
    mesurer leur impact sur la lutte contre la pauvreté ;
  • contribuer en
    relation avec les services compétents, à l’élaboration, au suivi et à
    l’application de la législation, de la réglementation et de la
    normalisation en matière d’irrigation ;
  • apporter toute
    assistance aux collectivités locales et aux démembrements de l’Etat en
    matière de planification des projets hydro agricoles et d’exploitation
    des ouvrages et infrastructures d’hydraulique agricole ;
  • coordonner,
    et d’assurer le suivi de la mise en œuvre des plans d’actions des
    Etablissements Publics à caractère Administratifs (EPA), des projets et
    programmes intervenant dans le domaine de l’hydraulique agricole ;
  • promouvoir en
    relation avec les autres usagers de l’eau, la gestion durable des
    ressources naturelles offrant des opportunités d’irrigation ;
  • contribuer à
    asseoir un cadre de concertation des acteurs de l’irrigation au niveau
    national et local ;
  • promouvoir
    des actions de recherche/développement, d’appui conseil et de formation
    des acteurs de l’irrigation ;
  • élaborer et
    de coordonner la mise en œuvre d’un cadre harmonisé de financement de
    l’irrigation et des activités connexes ;
  • promouvoir
    l’investissement privé dans le domaine de l’irrigation et des activités
    connexes.

En plus de la DGGR, deux institutions d’aménagements hydro agricoles et d’appui à la mise en valeur ont été
créées. Il s’agit de :

o      
l’Autorité de Mise en Valeur de la Vallée du Sourou (AMVS) qui a aménagé à ce jour environ 3000 ha sur un potentiel de 30 000 ha

o      
la Maîtrise d’ouvrage de Bagré (MOB) qui dispose de 1600 ha et bientôt de 1500 ha en cours d’aménagements ; le potentiel aménageable est de 30 000 ha.

Au niveau
déconcentré (dans les régions
), on note les Directions Régionales de
l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques (DRAHRH) ;
elles s’occupent de l’appui conseil aux producteurs dans la mise en valeur des
périmètres aménagés.

 

Projets

Dans le
domaine de l’hydraulique agricole, on note à ce jour les projets
suivants :

*     
le Projet de Développement Intégré de Samendéni (PDIS): son
objet : construction d’un barrage de 1 milliard de m3 en vue de relever le
niveau d’eau du fleuve Mouhoun et construction d’aménagements hydro agricoles
le long du fleuve Mouhoun

*     
le projet d’Aménagements Hydro agricoles de la zone du Liptako
Gourma (financement BOAD) : construction et réhabilitation de barrages et
périmètres

*     
le Projet Petits Barrages (financement BAD) :
réhabilitation de barrages et périmètres dans la région Centrale du Pays

*     
le projet Petits Barrages de l’Est (financement BADEA-BID) :
construction et réhabilitation de barrages et périmètres

*     
le projet Boulis (financement République de Chine (Taiwan) :
construction de petits barrages et boulis à travers tout le pays

*     
le projet Valorisation des Ressources en eau du Nord (financement
BID) : construction de trois barrages moyens et de trois périmètres

*     
le projet Barrage de Soum (financement BID) : construction
d’un barrage moyen et d’un périmètre à l’aval dans la région du Centre Ouest

 

Associations Professionnelles de l’Irrigation : l’APIPAC= Association des Professionnelles de
l’Irrigation et des Activités Connexes (producteurs pour la quasi-totalité)

 

Partagez

Articles de la même catégorie

Leave a Comment